Information toute fraiche : Scoop : Skoda Superb Combi, la survie de l’espèce

1656580517_Information-toute-fraiche-Scoop-Skoda-Superb-Combi-la

Ce texte ayant pour thématique « l’automobile » se propage sur internet, nous avons projeté de vous le diffuser ci-après.

Le titre saisissant (Scoop : Skoda Superb Combi, la survie de l’espèce) est évocateur.

Sachez que le journaliste (présenté sous le nom d’anonymat
) est reconnu comme quelqu’un de sérieux.

Le texte a été publié à une date notée 2022-06-30 04:12:00.

Non, Skoda n’entend pas abandonner le segment du grand break thermique. Son vaisseau amiral Superb Combi va survivre pour au moins encore une génération. La Volkswagen Passat Variant peut d’ailleurs remercier sa cousine tchèque. C’est grâce à elle qu’elle va aussi pouvoir survivre pour une neuvième génération. Contrairement à la Passat qui ne sera toutefois plus proposée qu’en break, la nouvelle Superb devrait conserver ses deux silhouettes au catalogue : berline et break Combi.

Carrosserie définitive

Si nos espions ont déjà aperçu à plusieurs reprises un mulet de la prochaine Skoda Superb, ils étaient encore « habillés » d’une carrosserie de la génération actuelle. Cette fois, c’est bien un break de développement avec sa carrosserie définitive que nos espions ont surpris en Autriche.

Cette 4ème Superb du nom devrait hériter du nouveau langage stylistique de Skoda baptisé « Modern Solid ». Sous le camouflage, on aperçoit toutefois une face avant assez proche de celle de la dernière génération d’Octavia, avec des phares plus effilés et une calandre à lamelles plus massive.

Au vu du profil de l’engin, l’espace habitable et le volume de chargement du modèle devraient également rester référentiels…

Thermique et hybride rechargeable

Toujours articulée sur la plateforme MQB, cette nouvelle Superb conservera des mécaniques thermiques à essence et diesel épaulées par une micro-hybridation. La mécanique hybride rechargeable iV étrennée par l’actuelle génération de Superb sera également toujours d’actualité. Mais dans une version certainement améliorée, offrant une autonomie en mode électrique étendue.

Vous cherchez une nouvelle voiture ?

Vous cherchez une Skoda Superb ? Choisissez parmi plus de 30.000 voitures sur VROOM.be. Neuf et d’occasion ! Découvrez nos dernières annonces Skoda Superb maintenant ici:

Lire plus:

Christiaens  Jean-Francois


À propos de l’auteur : Christiaens Jean-Francois


Jean-François Christiaens est journaliste automobile depuis 2005. Passionné par tout ce qui roule, il prend autant de plaisir à découvrir une voiture électrique que de rouler dans une hypercar.

Mais son cœur penche tout de même plutôt vers l’univers des petites bombinettes héritières de l’ère GTI. Quoique dorénavant, un bon break confortable ne le laisserait pas indifférent. C’est ça, vieillir ?

Bibliographie :

À travers l’Inde en automobile/47,Clicker Ici . Disponible dans toutes les bonnes bibliothèques de votre département.

La politique monétaire/Le canal du prix des actifs,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Mécanique automobile/Vérification du niveau d’huile moteur,Le livre .

Pour lire en automobile/Intelligence des bêtes,(la couverture) . Disponible à l’achat sur les plateformes Amazon, Fnac, Cultura ….

Infos toute fraiche : Stellantis vise 50% de moteurs lectriques sur le site diesel de Trmery en 2024

Carlos-Sainz-repond-aux-excuses-de-Daniel-Ricciardo-a-Imola

Un fois de plus, ce site va porter à votre connaissance un éditorial qui circule sur internet. La thématique est «l’automobile».

Le titre troublant (Stellantis vise 50% de moteurs lectriques sur le site diesel de Trmery en 2024) est évocateur.

Sachez que le chroniqueur (annoncé sous le nom d’anonymat
) est positivement connu pour plusieurs autres encarts qu’il a publiés sur le web.

Vous pouvez donc faire confiance à cette actualité.

Voilà lle texte :

par Gilles Guillaume

TREMERY , 29 juin (Reuters) – Stellantis
va acclrer la mutation de son usine de Trmery (Moselle),
longtemps le plus gros site de moteurs diesel du monde mais o
l’lectrique psera 50% de la capacit de production l’horizon
2024.

L’an dernier, le diesel reprsentait encore 67% de la
production de l’usine. En 2024, cette technologie tombe en
disgrce ne psera plus que pour 30% de la capacit installe,
et les moteurs essence – utiliss aussi pour les vhicules
hybrides lectriques – pour 20%.

Cette mtamorphose, dicte par l’volution des normes
d’missions en Europe et l’interdiction des ventes de vhicules
motorisation thermique l’horizon 2035, prsente des dfis
considrables en terme d’emploi – un moteur lectrique est
constitu de trois fois moins de pices qu’un moteur thermique –
et d’importants enjeux de formation.

Le ple industriel, cr il y a environ un demi-sicle, a
dj perdu des emplois en raison de la pyramide des ges.
L’usine de Trmery emploie aujourd’hui environ 2.400 personnes
et celle de botes de vitesse de Metz 1.100, contre
respectivement 3.000 et 1.400 en 2019.

Le diesel reste nanmoins d’actualit, la nouvelle Citron
C4X embarquant par exemple un moteur au gasoil, contrairement
sa grande cousine Peugeot 408 qui passe elle totalement
l’essence et l’hybride. La C4X, produite en Espagne et lance
en fin d’anne, sera galement disponible en lectrique.
(Reportage Gilles Guillaume, dit par Jean-Michel Blot)

Bibliographie :

À travers l’Inde en automobile/32,Le livre .

L’annuel de l’automobile 2020,Ouvrage .

Photographie/Conditions particulières de prise de vues/Photographie en lumière faible,Clicker Ici .

Tribologie/Applications pratiques industrielles,Ouvrage .

Revue de presse web : Naissance du Farnèse d’Or pour récompenser les protagonistes des liens France-Italie

Max-Verstappen-simpose-a-Imola-Charles-Leclerc-dans-la-barriere

Cet article, dont le sujet est « l’automobile », a été découvert sur internet, notre équipe est heureuse de vous en reproduire l’essentiel plus bas.

Le titre (Naissance du Farnèse d’Or pour récompenser les protagonistes des liens France-Italie) est sans équivoque.

Le rédacteur (annoncé sous le nom d’anonymat
) est positivement connu pour plusieurs autres encarts qu’il a publiés sur internet.

L’article peut par conséquent être pris au sérieux.

L’article a été publié à une date indiquée 2022-06-28 08:09:00.

A l’occasion du premier Gala Le Farnèse d’Or, la Chambre de commerce française en Italie a récompensé les protagonistes de l’économie, de la politique et de la culture dans les rapports France-Italie. Durant la cérémonie à l’Ambassade de France à Rome le 23 juin, la Chambre a également présenté son Manifeste – Le Farnèse d’Or, comprenant huit objectifs concrets visant à renforcer davantage encore, les liens entre les deux pays, dans la lignée du Traité du Quirinal.

 

Une nouvelle initiative pour célébrer l’alliance franco-italienne et l’intensité des échanges entre les deux pays. Dans la lignée du Traité du Quirinal, signé le 26 novembre 2021 par le premier ministre italien Mario Draghi et le président français Emmanuel Macron, la Chambre de commerce française en Italie a donné naissance au « Farnèse d’Or » : cinq prix prestigieux ont été attribués le 23 juin, pour récompenser les protagonistes des rapports entre les deux pays, dans les domaines politique, institutionnel, économique et culturel. Le Gala Farnèse d’Or s’est tenu en présence de quelque 300 personnes membres de la communauté d’affaires franco-italienne, au Palais Farnèse, siège de l’Ambassade de France, et a vocation à être renouvelé chaque année.

France-Italie : les lauréats du Farnèse d’Or par catégorie

Dans la catégorie politique, trois ministres ont été primés : Giancarlo Giorgetti, ministre italien pour le Développement économique et Renato Brunetta, ministre de l’Administration publique pour l’Italie ; Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l’attractivité de la France.
Dans la catégorie institutionnelle, la récompense a été décernée à Dario Scannapieco, directeur général de la caisse des dépôts italienne (CDP) et à Nicolas Dufourcq côté français, directeur général de la Banque publique d’investissements française (BpiFrance). Les deux entités ont lancé il y a quelques mois, le premier accélérateur franco-italien, créé pour aider les PME françaises et italiennes à opérer ensemble tant pour développer les synergies transfrontalières que pour se développer à l’international.

Le prix économie/business a été retiré par Davide Mele, responsable Corporate Affairs de Stellantis. Le groupe automobile franco-italien issu de la fusion de Peugeot-Citroën et Fiat-Chrysler, est le deuxième constructeur automobile en Europe et le cinquième au monde. Le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 41,5 milliards d’euros sur les trois premiers mois de l’année 2022, soit une hausse de 12%.

Un Farnèse d’Or a également été attribué dans la catégorie Innovation, récompensant la française installée à Rome, Isabelle Andrieu, qui a co-fondé et préside Translated. Grâce à une croissance fulgurante, l’entreprise fondée en 1999 offre aujourd’hui des services de traduction professionnelle à près de 250.000 clients dans le monde, en 195 langues et dans 40 domaines d’expertise, grâce à l’intelligence artificielle. Isabelle Andrieu est également co-fondatrice du fonds Pi Campus, qui réinvestit les bénéfices de Translated dans des start-up prometteuses.

Enfin, récompensé par le Farnèse d’Or dans la catégorie Culture, Roberto Benigni a célébré « la profonde amitié entre la France et l’Italie. La culture et le talent sont un lien immense [entre les deux pays] », a déclamé le maestro avec passion, animant la soirée de Gala.

Le jury a également attribué un prix spécial à l’ambassadeur de France en Italie Christian Masset, qui pendant ses cinq années de mandat – arrivant à son terme – a tant œuvré pour l’amitié franco-italienne, la complémentarité des deux économies et la culture entre les deux pays.

 

Du Traité du Quirinal au Manifeste Le Farnèse d’Or

L’Ambassadeur de France en Italie a exprimé sa reconnaissance à l’égard des réalités qui ont rendu possible le rapprochement entre les deux pays. « Plusieurs réalités franco-italiennes sont déjà des exemples du succès de notre coopération et nous travaillons afin que ce rapprochement continue à se concrétiser entre les entreprises, au bénéfice de nos deux pays et de l’Europe. Cette Europe doit avoir un moteur franco-italien fort », a commenté Christian Masset.

Voulu par la Chambre de commerce française en Italie, et réalisé grâce au sponsoring de plusieurs entreprises opérant dans les deux pays, le Farnèse d’Or est volontairement né dans la lignée du Traité du Quirinal, qui donne un cadre politique à la collaboration entre la France et l’Italie, mais aussi une impulsion au renforcement de la coopération entre les entreprises des deux pays. « Le monde est en train de changer : après la crise financière, la pandémie et désormais la guerre en Europe, nous devons plus que jamais être ensemble », a déclaré Denis Delespaul, président de la CCI France Italie, pour illustrer les raisons qui ont donné vie au Farnèse d’Or.

Et au-delà de l’attribution des prix, Denis Delespaul a présenté le « Manifeste le Farnèse d’Or ». Autour de huit objectifs, le texte exprime la volonté pour les entreprises françaises et italiennes associées à la CCI France Italie, de renforcer concrètement les liens économiques et culturels entre les deux pays. Parmi les ambitions affichées, figurent la coopération économique, industrielle et digitale et la valorisation les chaines de valeurs européennes, le soutien à l’innovation et aux start-up, mais aussi des initiatives culturelles franco-italiennes, jusqu’à l’engagement de créer des opportunités de travail au niveau bilatéral surtout pour les jeunes.

 

France-Italie : des échanges de 84 milliards

La France et l’Italie représentent un marché de 167 millions de consommateurs, et mises ensembles, les deux économies équivalent à près de 30% du PIB de l’Union européenne. Les rapports économiques entre les deux pays comptent sur une présence quasiment équivalente dans les pays respectifs : 1764 entreprises françaises sont en Italie, et 1767 italiennes en France. A la clé, des échanges équivalent à 84 milliards d’euros en 2021, soit plus qu’en 2019, et 400.000 emplois créés par les investissements réciproques. En matière d’innovation, Rome et Paris sont en première ligne, contribuant à 23% des investissements en Recherche et Développement dans l’Union européenne. Des chiffres qui démontrent que « les deux économies s’intègrent de plus en plus », souligne Christian Masset. Avec de nouvelles synergies en vue.  

 

Bibliographie :

Contes du soleil et de la pluie/89,Le livre . Ouvrage de référence.

L’automoville,Ouvrage .

Photographie/Techniques particulières/Procédé Harmonicolor,Ouvrage .

Technologie/Éléments théoriques et pratiques/Théorie des mécanismes/Grandeurs, représentations, actions, théories,A voir et à lire. .

Infos pour les passionnés : La Traversée de Chartres ou la nostalgie heureuse de la route des vacances et de ses bouchons

Infos-pour-les-passionnes-La-Traversee-de-Chartres-ou

Ce texte, dont la thématique est « l’automobile », a été découvert sur le web, nous sommes heureux de vous en produire l’essentiel ici.

Son titre (La Traversée de Chartres ou la nostalgie heureuse de la route des vacances et de ses bouchons) est évocateur.

Le rédacteur (identifié sous la signature d’anonymat
) est connu et fiable.

Il n’y a pas de raison de douter du sérieux de ces révélations.

L’encart a été divulgué à une date mentionnée 2022-06-24 09:00:00.

Des nostalgiques de l’époque des bouchons d’été dans les villes de la Nationale 10 – il en existe manifestement dans les clubs de véhicules anciens – s’attachent à recréer cette ambiance. Et éprouvent l’envie de repartir sur cette ancienne route des vacances, comme au temps où elle traversait des villes pour déposer les Franciliens et les autres sur la côte Atlantique voire l’Espagne.

À défaut de pouvoir sillonner l’itinéraire dans son ensemble, ils se préparent à la parcourir dans sa partie chartraine, dimanche 26 juin, et à mettre du passé plein les yeux de ceux qui les croiseront.

Photo : Quentin Reix

Cette traversée de Chartres est devenue une tradition et aborde, cette année, sa 6e édition. L’occasion pour leurs bienheureux collectionneurs de sortir du garage leurs vieilles mécaniques… Selon les éditions, entre 200 et 300 d’entre elles – datant d’avant 1987, c’est la règle pour participer (*) à ce rendez-vous – défilent toute carrosserie flamboyante, dans la capitale eurélienne, selon un ordre bien défini. 

Ça va bouchonner dans les rues de Nogent-le-Rotrou ce dimanche 26 juin

Les tracteurs d’époque ouvriront la marche, suivis par les véhicules d’avant-guerre (C4, B14, B2), puis les tractions, les 403, 2CV et autres quatre-roues ayant eu leur heure de gloire dans les années 50 et 60, auxquels succéderont les belles américaines et les véhicules militaires. Une parade à faire de l’œil aux amoureux des vieilles cylindrées et des vieux pistons. À tous les autres curieux aussi.

Photo : Quentin Reix

Le public pourra les approcher de près, dans un premier temps, sur le parking du centre commercial de la Madeleine à Chartres, entre 9 heures et 10 heures (heure de départ du cortège). Autre point de vue, la place des Épars, où le cortège stationnera vers 10h30. Il reprendra la route jusqu’au parking de l’hypermarché Leclerc, à Barjouville où un pot de l’amitié attendra les participants à ce défilé, vers 11h30.

Organisée par Voitures anciennes de Beauce, (association qui compte près de 200 membres pour 700 à 800 véhicules), et ses nombreux partenaires, cette Traversée de Chartres est une déclinaison de la journée nationale des véhicules d’époque organisée par la Fédération française de véhicules d’époque. 

Photo : Quentin Reix

(*) Participation ouverte à tous, inscription gratuite, sur place, dimanche, avant 10 heures, sur le parking du centre commercial de la Madeleine et vente de plaques (nombre limité) de l’édition 2022.

 

Ouvrages sur le même thème:

Contes du soleil et de la pluie/80,A voir et à lire. . Disponible sur internet.

Ict@innovation: Free your IT Business in Africa/4-1,(la couverture) .

Le trésor de Bigot/XII,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Tribologie/Genèse des frottements,Le livre .

Information toute fraiche : Automobile. Le Mans à l’honneur du Festival de vitesse de Goodwood

Quel-est-le-meilleur-rapport-qualite-prix-pour-mon-argent

Voici un texte que je suis heureux de communiquer ici sur notre site. Le propos est « l’automobile ».
Son titre troublant (Automobile. Le Mans à l’honneur du Festival de vitesse de Goodwood) parle de lui-même.

Le chroniqueur (présenté sous la signature d’anonymat
) est connu et fiable.

Ce papier peut en conséquence être pris au sérieux.

La date de publication est 2022-06-24 01:05:00.

[Le Maine Libre] Le célèbre Festival of Speed de Goodwood (23-26 juin 2022), met à l’honneur les 24 Heures et ses champions. Match retour dans une semaine, au Mans, à l’occasion de Le Mans Classic.

A lire:

Contes du soleil et de la pluie/61,Clicker Ici .

L’Album de Sylvestre/2,(la couverture) .

Manuel de l’électricien d’automobile,Ouvrage .

Pour lire en automobile/Suppression de l’arrêt des trains dans les grandes villes,Ouvrage .

A retenir cet édito : Sbastien Ogier prend les commandes

Toto-Wolff-sexcuse-aupres-de-Lewis-Hamilton-pour-sa-Mercedes

Fidèle à sa mission, ce site va vous divulguer un éditorial qui a été relevé sur internet. La thématique est «l’automobile».

Son titre (Sbastien Ogier prend les commandes) est parlant.

Annoncé sous le nom «d’anonymat
», le pigiste est reconnu comme quelqu’un de sérieux.

Vous pouvez lire ces infos en toute tranquillité.

par Lo De Garrigues (iDalgo)

Sbastien Ogier a remport la premire et seule spciale du Rallye du Kenya organise ce jeudi. Sur les hauteurs de Nairobi, le pilote franais a parcouru les 4,84 kilomtres en 3:18.8, soit moins d’une seconde de mieux que son dauphin Thierry Neuville. Le Belge devance un autre pilote Hyundai, en la personne d’Ott Tnak. Le Britannique Elfyn Evans prend la quatrime place au volant de sa Toyota, juste devant le Franais Sbastien Loeb. Le leader du championnat, Kalle Rovanper, a frl la correctionnelle ds le premier virage, sa Toyota ayant frl le tonneau. Il prend la 11e position, plus de 11 secondes de la tte.

Publications sur le même thème:

Batterie d’accumulateurs/Charge de la batterie/Vérification et entretien de la batterie,Le livre . Disponible dans toutes les bonnes librairies.

L’automoville,Ouvrage .

Le trésor de Bigot/IX,Le livre .

Pour lire en automobile/Histoire tragique,Clicker Ici .

Que retenir de ce papier : BMW M3 Competition M xDrive Touring : le break de compétition

Que-retenir-de-ce-papier-BMW-M3-Competition-M

A noter, ce papier sur le web dont le sujet est « l’automobile » et qui est susceptible de vous satisfaire.

Son titre (BMW M3 Competition M xDrive Touring : le break de compétition) est parlant.

Présenté sous le nom «d’anonymat
», le journaliste est connu et fiable pour d’autres encarts qu’il a publiés sur le web.

Vous pouvez par conséquent donner du crédit à cette publication.

Le texte a été divulgué à une date indiquée 2022-06-22 05:10:00.

Voilà ll’article :

BMW M3 Competition M xDrive Touring
BMW M3 Competition M xDrive Touring

BMW M aura mis du temps à proposer cette déclinaison de la M3 qui devrait forcément trouver son public : les clients sont en effet nombreux chez Audi pour une RS4 Avant ! La nouvelle BMW M3 Competition M xDrive Touring est donc une première dans l’histoire de la M3. Elle arrive dans un contexte festif : l’anniversaire de BMW M qui fête son cinquantenaire cette année.

Design soignée pour cette première BMW M3 Touring

Alors que la BMW Série 3 vient d’être restylée, ce break M3 s’en distingue en reprenant comme la M3 berline, la face avant de la M4 Coupé. Avec les énormes haricots de la double calandre, et sans contour. De face, l’effet est agressif et puissant, avec un bouclier avant aux prises d’air généreuses. On remarque au passage la présence du logo BMW M du 50 ème anniversaire. Quelle que soit la couleur de carrosserie choisie, la BMW M3 Competition M xDrive Touring bénéficie d’un toit peint en coloris noir brillant, encadré de rails de toit de série et dans la même teinte.

L’ensemble des détails fait la différence, que ce soit les rétroviseurs spécifiques, ou les ouïes M dans les panneaux latéraux avant. On apprécie également le tour de la voiture assuré en partie basse par une bande noir brillante, qui va parfaitement avec les jantes alliage.

Vu de l’arrière, ce break se distingue par ses sorties d’échappement intégrées dans la jupe arrière. On n’en attendait donc pas moins pour ce premier break M3, qui réussit à donner une forte impression dès le départ.

Le moteur de la BMW M3 Competition M xDrive Touring

Pas de surprise sous le capot avec le six cylindres en ligne avec technologie M TwinPower Turbo des M3 et M4 Competition, que du bonheur donc. Ce bloc de 3.0 de cylindrée qui sert de base à la BMW M4 GT3 de course d’endurance développe ici 510 ch, et un couple de 650 Nm. L’émotion sera en partie assurée par le système d’échappement spécifique doté de clapets à commande électrique.

Ce moteur est associé à une transmission M à huit rapports avec Drivelogic, et à la  transmission intégrale M xDrive, qui comprend un différentiel M actif sur l’essieu arrière. Un mode 2WD est disponible en désactivant le DSC pour bénéficier d’une propulsion arrière à 100 %. Que demander de plus ?

Un réglage des seuils d’intervention de la limitation du patinage des roues sur dix niveaux peut-être ? Ca tombe bien, BMW M le propose. Ou comment vraiment pousser les réglages le plus loin possible…

Les performances sont très élevées, avec seulement 3,6 s pour le 0 à 100 km/h, et 12,9 s pour le 0 à 200 km/h. Pour débrider la vitesse maxi de 250 à 280 km/h, il faudra cocher le pack Expérience M dans la longue liste d’options.

Mais tout n’est pas en option : la suspension SelectDrive M avec amortisseurs à commande électronique est de série, tout comme la direction Servotronic M à assistance variable.

Le prix de ce nouveau BMW M3 Touring est déjà officiel : 11 950 euros. Un tarif forcément élitiste pour un engin taillé pour aller signer des chronos le dimanche, après avoir fait un drive le samedi. Patience pour les livraisons : l’usine de Munich qui assemble déjà la M3 berline débutera la production en novembre 2022.

BMW M3 Competition M xDrive Touring
BMW M3 Competition M xDrive Touring
BMW M3 Competition M xDrive Touring
La première déclinaison Touring de l’histoire de la M3
BMW M3 Competition M xDrive Touring
La vue arrière ne laisse guère de doutes sur le niveau sportif de l’engin
Le toit noir est de série
Le toit noir est de série
L'habitacle fait dans la sportivité
L’habitacle fait dans la sportivité
Les sièges baquets M Carbon en option pour le conducteur et le passager avan
Les sièges baquets M Carbon en option pour le conducteur et le passager avant
Zoom sur les sorties d'échappement
Zoom sur les sorties d’échappement
Les détails font toute la différence
Les détails font toute la différence

Ce sujet correspond à vos investigations vous aimerez aussi ces publications :

Auteur:Urbainie Faydit de Terssac,Clicker Ici .

La France en automobile,Le livre .

Photographie/Thèmes/Le sport,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

Tribologie/Guidage par roulement/Roulements à rouleaux coniques,Le livre . Disponible dans toutes les bonnes librairies.

Editorial tout frais : Plus de 1.000 personnes assignent Renault et Nissan pour un moteur défectueux

A mentionner, ce papier sur le web dont la thématique est « l’automobile » et qui est susceptible de vous intéresser.

Le titre saisissant (Plus de 1.000 personnes assignent Renault et Nissan pour un moteur défectueux) condense tout l’encart.

Sachez que le chroniqueur (identifié sous la signature d’anonymat
) est reconnu comme quelqu’un de sérieux pour plusieurs autres éditoriaux qu’il a publiés sur le web.

Vous pouvez lire ces révélations en toute tranquillité.

Sachez que la date de publication est 2022-06-21 11:10:00.

Renault va-t-il au-devant d’ennuis judiciaires ? Comme Capital le relayait déjà depuis le mois de janvier, et ensuite fin mai, des consommateurs avaient lancé une action collective puis un ultimatum au constructeur à cause de moteurs défectueux sur leurs véhicules. Mais leur avocat va plus loin, selon Boursorama, puisque Me Christophe Lèguevaques a confirmé avoir assigné en justice en France Renault et Nissan. Portant la voix de 1.100 plaignants, il explique qu’il « s’agit juste d’un référé probatoire », et que « l’objectif n’est pas encore l’indemnisation, mais la recherche de preuves ». Selon lui, les deux constructeurs connaissaient les risques et auraient dû « rappeler les véhicules ».

Fin mai, l’avocat avait écrit à Renault en lui lançant un ultimatum. Il rappelait les plaintes des propriétaires de véhicules qui avaient eu des problèmes sur des moteurs 1.2 TCe montés sur plus de 400.000 véhicules entre 2012 et 2016. De nombreux modèles étaient concernés, comme des Clio 4, Mégane 3, Kadjar et Kangoo 2 chez Renault, Duster, Dokker et Lodgy chez Dacia, Juke et Qashqai 2 chez Nissan, et même Citan chez Mercedes. Leurs récriminations : une surconsommation d’huile, précédant une perte de puissance et parfois une casse moteur. Si Renault a reconnu le problème, pour le constructeur, il n’y avait en aucun cas de problèmes de sécurité, ce que nient les propriétaires.

Pas de problèmes de sécurité pour Renault

Lors de son ultimatum, Me Christophe Lèguevaques avait proposé deux solutions à Renault : « la résolution amiable du litige » avec « une négociation afin d’indemniser rapidement les propriétaires et anciens propriétaires des véhicules concernés ». Ou bien un autre plus radical : « Une guérilla procédurale qui mettra en avant les contradictions entre (les) paroles (du groupe) et (ses) actes et contribuera à l’obtention de condamnations civiles et pénales. » Renault estimait déjà que « 93% des clients identifiés dans ce dossier avaient fait l’objet d’une prise en charge partielle ou totale », ce que le groupe a répété, note Boursorama, « n’envisageant pas une négociation globale » tout en « continuant d’examiner au cas par cas la possibilité d’envisager une indemnisation sur la base d’un diagnostic technique ».

De son côté, Nissan indique qu’il faut se tourner vers sa politique d’assistance individuelle pour tous les clients ayant rencontré un problème. « Avant toute chose, nous encourageons les clients qui pensent avoir été affectés par ce problème à contacter leur concession Nissan la plus proche qui inspectera et diagnostiquera le véhicule de manière appropriée et apportera le support nécessaire », a estimé l’entreprise auprès de Reuters. Selon L’Argus, au moins 100.000 véhicules pourraient être concernés. Peut-être le début d’un long combat procédural.

Parutions sur un thème identique:

À travers l’Inde en automobile/55,Ouvrage . A emprunter en bibliothèque.

La Ville au bois dormant. De Saïgon à Angkor en automobile,Le livre .

Le trésor de Bigot/IX,Le livre . Ouvrage de référence.

Pour lire en automobile/La Vie chimique de l’avenir/01,Clicker Ici .

Sur le web : un 4e rendez-vous riche en émotions

En fouillant le web j’ai vu un texte qui risque de vous plaire. Son propos est « l’automobile ».

Son titre (un 4e rendez-vous riche en émotions) synthétise tout le papier.

Sachez que l’éditorialiste (annoncé sous le nom d’anonymat
) est positivement connu pour plusieurs autres éditoriaux qu’il a publiés sur internet.

Vous pouvez par conséquent vous fier aux révélations qu’il divulgue.

Le texte a été édité à une date notée 2022-06-21 07:59:00.

L’article original :

Jean Alesi, René Arnoux, Jean-Pierre Jarier mais aussi Alain Serpaggi ou encore Jean-Charles Rédélé (fils de Jean Rédélé, fondateur de la marque Alpine), autant dire que du beau monde était attendu le week-end dernier sur le circuit Paul Ricard du Castellet, dans le sud de la France. 

Et que dire des autos de compétitions réparties sur six plateaux qui ont fait ressurgir de lointains souvenirs pour les plus anciens, mais aussi des frissons et de l’émerveillement pour les plus jeunes. Si vous n’étiez pas à la 4e édition du Grand Prix de France Historique du 17 au 19 juin dernier, alors vous avez raté un monument du sport automobile. Mais comme tous passionnés, nous sommes là pour vous faire revivre cet événement ! 

La série BOSS GP, des F1 des années 90 et 2000 à couper le souffle…et pas que !

Une Benetton F1 de 1997

10h30 vendredi 17 juin 2022, la jeunesse actuelle ne comprend pas pourquoi les plus anciens s’équipent de boules quies en déambulant dans les stands du Paul Ricard. La réponse survient seulement quelques minutes plus tard, après la mise en route de la douce mélodie, ou plutôt brutale, des moteurs V10 des F1 des années 90 et 2000. 

Frissons, poils qui s’hérissent, silence total, excepté la présence du son, au ralenti, de ces voitures d’exception, ça y est, le week-end est lancé ! Remarquez que l’on ne parle pas de bruit ici, mais bien de son, car à vrai dire, ce dernier est inimitable et nous avait manqué. 

La Toro Rosso STR3 de Sebstian Vettel en 2008

Si en piste les F1 n’étaient pas nombreuses, les Toro Rosso STR3 ex Sebastian Vettel, Jaguar F1 et Benetton F1 ex Alesi de 1997 nous ont offert un spectacle inoubliable. À bord, les heureux pilotes de ces voitures mythiques n’ont pas fait dans la dentelle, pour le bonheur des yeux et des oreilles des quelques milliers de spectateurs présents tout au long du week-end. 

Ces F1 des années 90 et 2000 n’étaient pas les seules en piste puisqu’elles étaient suivies par des Dallara GP2 et leur moteur V8, mais aussi d’autres monoplaces issues de championnats majeurs, comme les World Series ou l’Auto GP. 

Aux abords de la piste le spectacle était également au rendez-vous avec l’explication et le démarrage d’un autre bloc d’exception, le V12 Ferrari d’une Dallara F1 de 1992. Un nouvel endroit où les passionnés pouvaient reprendre une petite dose d’adrénaline avec les différents créneaux de démarrage du moteur sur tout le week-end. 

Une vingtaine d’autres F1 des plateaux BOSS GP et années 70 étaient exposées dans le paddock. On retrouvait, entre autres, la Ferrari ex Alesi de 1993, année du succès au championnat d’Alain Prost sur sa Williams-Renault, mais aussi les McLaren ex Hakkinen de 1994 et Raikkonen 2002. 

Pour rester dans l’ambiance F1, pilier du Grand Prix Historique, d’autres animations ont pris place avec notamment un espace de simulation, une maquette du circuit Paul Ricard réalisée à partir de Lego et plus de 600 heures de travail, ainsi que la démonstration d’une construction de Formule 1 avec le programme « F1 in school ».

Une parade inoubliable de plusieurs tours des 5,5 km du circuit F1 Paul Ricard

La parade Alpine avec les berlinettes d'hier et aujourd'hui

Il n’y avait pas que les pilotes qui pouvaient prendre la piste ce week-end, les propriétaires de véhicules historiques ou de prestiges ont eu l’honneur et la chance de pouvoir participer à la parade Berlinette Magazine et clubs auto. Une centaine d’autos de toutes marques a pu faire chauffer la gomme et les moteurs sur plusieurs tours de ce circuit qui sera à nouveau à l’honneur dans un mois avec le Grand Prix de Formule 1. 

La marque Alpine était bien représentée ce week-end, comme depuis quelques jours d’ailleurs avec la sortie de nombreuses séries limitées. Afin de fêter la sortie de son numéro 110, le périodique Berlinette Magazine a donc choisi d’inviter un maximum de berlinettes. C’est donc évidemment beaucoup de A110 que l’on a pu croiser sur la piste. 

La Ferrari F430 du pilote de Formule Renault Jérémy Clavaud

De nombreuses Ferrari étaient également de la partie. 458 Italia, 348 tb, 360 Modena, F430, le V8 du cheval cabré n’a cessé de rugir. Nous avons eu l’honneur et le privilège de pouvoir participer à cette magnifique parade, en tant que conducteur d’une F430, et pas n’importe laquelle ! Sans doute la mieux équipée et finie de France, avec notamment son pack carbone, ses sièges baquets avec harnais compétition, son coloris Rosso Scuderia, cette Ferrari F430 de 490 ch a attiré le regard et la curiosité tout au long du week-end. 

La planche de bord de la F430

Le propriétaire de ce bijou nous est familier, puisqu’il n’est pas rare de le croiser sur les différents circuits de France au volant de sa Formule Renault 2.0, pour le compte du Championnat de France de Formule Renault organisé par le TTE (Trophée Tourisme Endurance). Il s’agit de Jérémy Clavaud, heureux nouveau propriétaire de ce véhicule mythique qui ne cache pas ses émotions : « c’est la concrétisation d’un rêve de gosse, non seulement d’avoir pu acquérir une Ferrari, mais aussi de pouvoir rouler sur ce circuit de renommé mondiale (…) c’est un privilège, une chance et nous pouvons remercier l’organisation et le circuit pour cet événement ». 

Les sièges baquets avec harnais de la Ferrari

Plus qu’un pilote ou une connaissance, Jérémy Clavaud est aussi pour nous un ami, un passionné au grand cœur qui nous a laissé l’immense privilège de parader avec sa Ferrari F430 pour plusieurs tours sur ce tracé. Les mots ne sont que trop peu représentatif du plaisir absolu de pousser chaque rapport à plus de 8500 tr/min et de côtoyer les 250 km/h sur la piste, là où dans un mois maintenant, les Charles Leclerc, Max Verstappen, Lewis Hamilton et compagnie dépasseront les 330 km/h ! 

Le pilote de la Formule Renault numéro 17, aux couleurs d’ailleurs de son pays et du circuit Paul Ricard vous donne rendez-vous pour la prochaine manche du Championnat de France de Formule Renault du TTE le week-end du 8 au 10 juillet prochain sur le circuit de Dijon-Prenois. 

Un week-end d’exception avec des monoplaces à jamais dans l’histoire du sport auto 

 

Outre les F1, d’autres catégories tout autant spectaculaires concouraient ce week-end. Avec son plateau d’une quarantaine de monoplaces, la Formule Ford est venue célébrer l’histoire d’une catégorie école vieille de plus d’un demi-siècle et qui a révélé de grands noms de la course automobile comme James Hunt, Nigel Mansell, Ayrton Senna ou encore Jenson Button. 

Structurellement incroyable, ces autos très joueuses à moteur Ford Kent 1600 cm3 ont également garanti le spectacle avec le retour au volant de pilotes de renoms, Eric Hélary et Soheil Ayari, respectivement champion de France dans la catégorie en 1988 et 1994. 

Évoquées précédemment, des Formule Renault Classic des années 80 à 90 se sont livrées bataille lors des courses du samedi et dimanche. Évidemment, c’est l’inévitable Lionel Robert qui s’est illustré en remportant les deux manches. Personnage indissociable du sport auto, cet arnageois de 60 ans n’a rien perdu de son pilotage, lui qui a participé à de nombreuses reprises aux 24 h du Mans dans les années 90, notamment avec Courage Compétition sur Cougar Porsche C26S et C28S, ou encore avec Didier Bonnet dans la catégorie LMP2 en 1998 sur une Debora BMW. 

Ce week-end d’exception du Grand Prix de France Historique s’est conclu par une dernière parade des véhicules du Clubs Auto. Si le retour à la réalité est difficile à accepter, le rêve sera de retour au Castellet dans tout juste un mois, puisque du 22 au 24 juillet prochain se déroulera la 12e manche du championnat du monde de Formule 1. À noter que les quelques 200 000 spectateurs attendus pour cette édition devront en profiter puisque le patron de la F1, Stefano Domenicali, réfléchirait à un projet incroyable avec Nice pour l’organisation de l’épreuve dès 2023, étant donné que le contrat du circuit Paul Ricard arrive à échéance cette année. 

Bibliographie :

À travers l’Inde en automobile/01,Ouvrage .

Fonctionnement d’un ordinateur/Les architectures tolérantes aux pannes,A voir et à lire. .

Pour lire en automobile/À quoi bon ?,A voir et à lire. .

Pour lire en automobile/Un canon monstre,Le livre . Disponible dans toutes les bonnes librairies.

A découvrir ce papier : un rallye citoyen réussi malgré la canicule

En visitant internet j’ai découvert un post qui va vous séduire. Son propos est « l’automobile ».

Son titre séduisant (un rallye citoyen réussi malgré la canicule) en dit long.

Identifié sous le nom «d’anonymat
», l’auteur est connu et fiable.

Les infos concernées sont donc considérées conformes.

Le texte a été publié à une date indiquée 2022-06-20 10:43:00.

L’article d’origine dont il s’agit :

Encadré par le centre social et culturel de l’Estey et l’association Remue-méninges, « le rallye consistait pour chaque équipe à se déplacer dans toute la ville uniquement à pied, en tramway ou en bus afin de récupérer des enveloppes éparpillées un peu partout à Bègles et totaliser un maximum de points en faisant tamponner leur carnet de route par le plus de structures possibles », expliquaient les animateurs et organisateurs de l’évènement.

L’occasion donc de découvrir la nature urbaine de la ville – jardins de pluie, bassins, murs végétaux, potagers, etc. – et de faire connaissance avec de nombreux acteurs comme le Radis noir, l’Amicale laïque, la bibliothèque municipale, les sections tennis de table et pelote basque du CA Béglais… mais aussi des lieux plus institutionnels comme les collèges ou bien le commissariat de police.

Ce propos apporte des réponses à vos recherches vous aimerez tout autant ces publications :

À travers l’Inde en automobile/21,(la couverture) .

Le Raid Citroën :la première traversée du Sahara en automobile,Ouvrage .

Mécanique automobile/Entretien,Le livre .

Programmation Java/Version imprimable,Le livre .